25-07-2014 - Tupiza, bolivieTupiza nous voila !

Ah les terminaux de bus ! Un joyeux bordel, pourtant tres organise. Sur le coup on capte pas trop l organisation en question, on est completement lost in translation, et d ailleurs on manque embarquer dans le mauvais bus !
Mais Fabien est sur le coup, et apres un retard totalement habituel en Bolivie, nous voila en partance pour Tupiza, et avec des sieges qui s inclinent s il vous plait.

Ca y est Audrey le sent, notre voyage commence maintenant ! A Tupiza ca va etre l aventure, la vraie !
Bon seul bemol c est une aventure qui demarre sans toilettes... ce qui provoque un joli stress de vessie a deux heures du mat a Audrey bloquee sur son siege... ya pas le choix faut serrer les cuisses et prier pour ne pas faire pipi dans sa culotte, manquerait plus que ca ! Fabien galere a trouver le sommeil et ecrit donc des scenarios dans sa tete pour passer le temps.

Bref on arrive heureusement en avance a 4 h30, liberation d Audrey qui courre comme une derratee dans le terminal en mode sauveeeez mouaaaaaa ! c est bien plus tot que prevu, on prend alors la decision de passer le reste de la nuit dans le terminal histoire de ne pas payer une chambre d hotel pour quelques heures. Nous voila donc dans l optique de nous installer par terre au milieu des boliviens emmitoufles.... mais au bout de quelques minutes on realise que sur ce carrelage glace au milieu des courrants d air on va mourir geles, statufies moribons version jack nicholson dans Shining a la fin : c est pas possible un froid pareil, comment ils font les locaux ?! on a les orteils qui hurlent et les narines qui brulent, on claque des dents comme des cons ; ya vraiment pas moyen de dormir ici... eventuellement si on saute sur place et qu on danse la gigue ? non hein, regard noir de Fabien...
On s assoit donc gentiment sur nos belles resolutions indiana jonesques, et on part de la en tacos comme des privilegies qu on est. Arrives a l hotel ( plein) on supplie le gars de l accueil de nous laisser dormir dans le hall... ce qu il accepte ! merci a toi gentil gardien de nuit ! must du confort : le hall est chauffe, on s effondre sur les canapes. A sept heure les clients arrivent, on sort vite de nos sacs de couchage, plus ou moins au taquet.

Cette journee se passe ensuite sous le signe de l organisation : on arrange notre trip de deux jours d equitation, que fabien accepte de faire par amour pour sa belle ( apres un bon cafe et un rayon de soleil il retrouve toute sa fougue). C est vraiment un superbe cadeau, vu qu a la base il aime pas les cannassons, et qu il n est jamais monte sur ces bêtes la ! Alors deux jours non stop c est un enorme defi.
On reserve aussi notre tour pour le sud lipez et le salar d Uyuni, qu on voudrait faire en 5 jours histoire de se faire l ascension d un volcan, le Tunupa en l occurence, qui donne sur le magnifique desert de sel. Pour ca il nous faut trouver deux touristes de plus, on laisse donc une annonce dans la vitrine de l agence et on croise les doigts.

On tente ensuite de faire marcher nos cartes bleues, la boule au ventre... youpi ca fonctionne, helas ils nous obligent a tirer 100 euros par 100 euros les enfoires, bonjour les frais, mais au moins ca bloque pas.


Commence alors pour Audrey des ruses de sioux pour tenter de preparer le cadeau d anniversaire de Fabien pour ses 35 ans : a savoir le visionnage d un film monte par notre boss prefere, Pascalito, et qui regroupe des messages videos envoyees par ses potes pour lui souhaiter un joyeux anniversaire en fanfare ! c est une grosse surprise, le secret est bien garde depuis des mois, et il ne manque plus qu a verifier que tout marche pour notre retour de l equitation le 26 au soir ( qui correspond au 27 en France). Ya pas le choix ca doit etre cette date la vu que le lendemain on part au milieu du desert pour 5 jours. Or enfer et damnation, la connexion internet de Tupiza est la pire de Bolivie ! plus d un quart d heure pour ouvrir facebook, et plus de 25 minutes pour avoir acces au lien en question.... alors quand a visionner, ou telecharger la video de dix minutes, c est juste mort ! eh meeeeeerde !
Audrey tente, retente, s acharne, toujours en cachette, mais niet. L angoisse monte ! Dernier essai evidemment infructueux le lendemain matin avant le depart a cheval... ca rame.... elle va finir par manger le clavier, la souris et l ecran par vengeance !!!
c est ses 35 ans bordel, tout le monde s y est mis, me faites pas ca dieux de la toile pitie s ecrie t elle silencieusement ! et soudain c est l illumination : elle se souvient que les deux potes francais rencontes a Torotoro doivent aussi aller au salar le 27... elle leur envoie donc un message deux minutes avant le depart ( facebook s est ouvert !) pour qu ils telechargent le chmilblick et essaient de nous retrouver en ville, en donnant le nom de notre hotel... message envoye comme une bouteille a la mer, elle ne pourra pas voir leur reponse, on doit partir, le guide nous attend !


Ultime phrase de Fabien avant le depart : " mais c est quoi ces allers retours sur internet, et pourquoi tu ne veux pas que je regarde, t as un amant ou quoi ?!?"

bon ben elle a interet a marcher la surprise, sinon Audrey est dans la mouise

Vos commentaires

Ajouter votre commentaire