02-05-2012 - El Chalten, ArgentineEl Chalten : le paradis du Trek en Patagonie.

68 km 424 km

Remarque du jour

Suerte! :

Bon anniversaire à notre très cher Ami : Florent, plein de bonheur pour toi et prend soin de toi au Kosovo!!!

Suivre Hélène dans une randonnée en montagne c'est prendre le risque de finir sur les rotules, même sur 25km on ne l'arrête plus! Et c'est pas des bêtises;).

Pas de répit pour nous en Patagonie, après la découverte du fabuleux glacier Perito Moreno, nous décidons d’enchaîner dès le lendemain avec le nord du parc national des glaciers, météo oblige. En effet le temps semble se dégrader sérieusement à la fin du week-end, avec pluie et vent glacial, faisant mauvais ménage avec le trekking.

Après une courte nuit chargée en rêve nous voilà en route pour le paradis argentin du trek, El Chalten! 3h de bus sur la route 40, nous longeons le lago Argentino au bleu laiteux, dulce de glaciar comme le nomme les argentins, couleur turquoise presque surréaliste due à la coloration de l'eau des glaciers et aux sédiments. Puis nous voilà à nouveau dans la pampa aride, sur la lune, les guanacos sont de sortie. Le soleil est lui aussi au rendez vous, le ciel parfaitement dégagé nous permet de voir au loin, le but à atteindre, le mont Fitz Roy, normalement visible à cette distance en été seulement, par temps clair. Mais les dieux indiens sont avec nous, nous laissant espérer que ce soit signe de bon présage pour nos ballades à venir ! Une bifurcation et nous quittons la route 40, face à nous la chaîne montagneuse du parc national des glaciers avec le Fitz Roy et le Cerro Torre pour ne citer que les plus connus avec le lac Viedma en premier plan. Le blanc des neiges éternelles tranche avec le bleu du glacier Viedma qui se jette dans le lac. Entrée en matière plutôt réussie, et dire que ce n'est que le début!

Un petit stop à l'entrée du parc, pour quelques conseils sur la pratique du trek, notamment sur l'écologie et l'écosystème puis nous arrivons à El Chalten, petite bourgade de 3000 habitants en pleine saison, une rue principale bordée d’hôtels et restaurants, déjà fermés pour la plupart, la saison froide commençant, on se demande où loge la population, il ne semble y avoir que des infrastructures pour les touristes et des pivers ! Le village est situé dans une cuvette, au bout du bout et surtout au pied du Fitz Roy et du Cerro Torre, qui se dressent fièrement devant nous, complètement dégagés, nous invitant déjà à les voir de plus près. Mais d'abord, ce sera un petit stop dans l'unique supérette du coin, lieu de ravitaillement des habitants et trekkeurs du monde entier avant de rejoindre l'auberge Patagonia, accueillis dynamiquement par la patronne, au beau béret patagonien dans le style d'une gaucha. Nous engloutissons rapidement un repas, trop pressés d'aller découvrir les environs.

Au bout du village, nous empruntons le sentier qui mène au Fitz Roy, mais aujourd'hui nous n'irons pas plus loin que la laguna Capri, à 7km du village. La balade débute par une ascension au travers d'une forêt parée de ses couleurs d’automne avec de grands arbres aux bois gris cendrés. Un premier point de vue nous permet d'admirer la vallée en contrebas, le Rio de las Vueltas aux eaux bleues laiteuses, et les montagnes aux sommets enneigés. La balade se poursuit au cœur de la forêt silencieuse, les animaux semblent tous endormis, il fait particulièrement bon et nous sommes presque trop habillés. Un petit ruisseau, un pont en bois, une nouvelle montée, puis un embranchement indiquant le lac, et soudain la forêt laisse entrevoir le Fitz Roy, majestueux; nous accélérons le pas, et tombons nez à nez avec le lac, le Fitz Roy s'y reflète. Le temps semble suspendu, nous longeons le lac pour contempler cette vue si belle depuis la petite plage qui fait face à la montagne. On resterait bien plus longtemps sur nos troncs d'arbre mais le froid au bord du lac nous rappelle que nous sommes bientôt en hiver ici. Nous reprenons des forces en buvant à même le lac, rien de mieux que l'eau fraîche et pure des glacier, et nous voilà sur le chemin du retour, ravis déjà de cet avant goût du fitz Roy et de sa beauté.
A l'auberge nous retrouvons des jeunes de toutes les ethnies du monde ;) présents à El Calafate, de retour de trek, on lit sur leur visage qu'ils sont aussi ravis qu'à leur retour du Perito Moreno, accroissant notre envie d'être au lendemain !

Le réveil sonne, peut être encore plus rapidement que d'habitude nous sautons du lit, ça devient une habitude en Patagonie, ça doit être l'appel de la nature ! Nous décollons au levé du soleil (8h45 ici), et prenons le sentier de la veille. L'air est frais, mais déjà le soleil, avec le bon train imprimé nous réchauffe. Au détour d'un virage dans la montagne, nous apercevons à nouveau quelques instants le Fitz Roy. Le soleil de ses rayons roses orangés éclaire sa muraille, pour le plus grand plaisir de notre vue, comme dans les cartes postales, mais la forêt (du Seigneur des Anneaux;) se joue de nous et le cache rapidement à notre vue. nous forçons l'allure pour le revoir, à la bifurcation, nous décidons de repasser par la laguna Capri, pensant que la vue du lac devrait être encore plus belle que la veille.
Heureux choix, nous nous arrêtons net à notre arrivée émerveillés par la beauté du paysage sous nos yeux, le Fitz Roy se reflète quasi parfaitement dans les eaux lisses du lac partiellement gelé, les couleurs sont incroyables.
Nous repartons de plus belle, traversant une forêt d’arbustes givrés, avant d'atteindre une plaine marécageuse aux plans d'eau gelé. En permanence face à nous le Fitz Roy, de plus en plus impressionnant à mesure que l'on se rapproche, on risquerait de trébucher à force de lever le nez pour l'admirer. Le campement Pioncenot atteint, nous traversons le Rio Blanco, et débutons l'ascension finale, réputée difficile pour atteindre le pied du Fitz Roy et la laguna de los Tres. Au dessous de nous, les condors règnent en silence.
1H15 et 420m de dénivelé plus tard, après avoir fait la fierté de Nico qui ne s'attendait pas à ce que je grimpe à ce rythme,  «  en tête de groupe », nous atteignons les premiers la laguna. Alors que nous avions rapidement fais tomber la chemise pendant l'ascension, nous remettons vite toutes nos épaisseurs, l'air autour du lac quasi entièrement gelé s'est bien rafraîchi, les neiges éternelles alentours n'aident pas à se réchauffer mais ajoutent un peu plus de beauté au paysage, scintillant de mille feux sous les rayons de soleil de midi. 3heures que nous sommes partis, et nous voilà sans voix, justement récompensés de nos efforts devant la laguna bleue turquoise au pied du Fitz Roy qui se dresse à 3441m dans le ciel bleu azur, avec l'impression d'être les premiers à découvrir ces lieux, vierges de toute trace humaine, sensation unique d'être seul au monde une fois de plus devant la beauté et la grandeur de la nature. « L'un de ces souvenirs que l'on gardera dans le coffre des secrets inoubliables » (cf Sentiers de feu, le livre de chevet de Nico, merci Arnaud;)).
Une fois de plus notre pique nique aura une saveur particulière !!! Nous contournons le lac pour en admirer toutes les vues et découvrons en contrebas, le glacier et la laguna Sucia, avant d'entamer la marche du retour.
A l'approche du village, avant de quitter le sentier nous ferons la rencontre d'un cousin de woody wood picker, un pic de Magellan, peu farouche, plus préoccupé par son tronc d'arbre que par notre appareil photo !
C'est avec le même sourire que nos camarades que nous franchissons fatigués mais comblés la porte de l'auberge, après 6h15 de balade et quelques 25 km et 750m de dénivelé. Une bonne douche, quelques étirements, et nous retrouvons Arnaud dont nous avions fait la connaissance à l'auberge à El Calafate. Une bonne petite soirée à compter nos belles balades respectives et les images que nous avons chacun en tête ( lui à fait la veille le big ice sur le Perito Moreno, plus complet que notre mni trekking, mais aussi plus cher:) à prévoir pour la prochaine fois!!) puis direction le lit pour être au top pour le trek prévu le lendemain vers la laguna Torre. Un ultime coup d’œil sur Windguru pour s 'assurer que les dieux indiens veillent toujours sur notre météo ! Bon je crois que je fais beaucoup rire les gars avec mes applications en tout genre, mais ils doivent le reconnaître, mon iphone/couteau suisse/gogo gadget est bien pratique pour dégoter des bons plans et avoir les dieux de la météo avec nous !

Comme la veille nous démarrons avec le soleil, le vent est de la partie, mais rien de bien méchant en comparaison des jours à venir et par chance le chemin que nous empruntons est à l'abri, rien de prémédité, mais c'est tant mieux. Comme la météo l'avait annoncé, le ciel est dégagé, mais tout de même un peu plus nuageux que la veille, et les nuages semblent s'être donné rendez vous autour du Cerro Torre, le masquant quasi entièrement à la vue. De part et d'autre totalement dégagés, le Fitz Roy et le Cerro Solo.
Succession de montée et descente dans la forêt, passages par des plaines, avec en ligne de mire le bleu turquoise du glacier Torre. Plus l'on se rapproche plus l'air se rafraîchi, à nouveau le vent se fait plus puissant. 2h ont passé et nous voilà, après avoir contourné une dernière colline devant le lac Torre et le glacier dont des morceaux forment à présent sur le lac des icebergs aux formes permettant de laisser libre cours à notre imagination débordante. Les nuages qui couvrent le Cerro Torre, ne gâchent en rien le spectacle, et le soleil dans le dos, nous nous posons pour admirer la vue, regarder les vas et viens des nuages, qui se jouent de nous et nous laissent espérer une vue degagée sur le Torre. Mais aujourd'hui, nous ne verrons que furtivement la pointe, tant pis cela stimule notre imagination déjà au travail avec les icebergs aux formes improbables, créations en mouvement et en changement perpétuel de dame nature. Un petit tour au mirador Maestri au plus près du glacier et nous voilà sur le chemin du retour.
Quelques beaux dérapages dans la boue pour Nico, encore de belles vues sur ses montagnes andines aux couleurs de l'automne, 28 km de plus ce jour dans les jambes, et nous sommes de retour au village, où le vent s'est levé, nous donnant un avant goût de ce que doit être un hiver ici, rude !!

Le bus nous attend à 18h, pour nous ramener sur El Calafate, comblés après ces 3 jours de trek, dans l'un des plus beaux coins de la Patagonie...
Le sport entraînant forcément la bonne humeur, nous passerons la soirée en compagnie de notre pote Arnaud, enchaînant les fous rires (trois mots souvenirs juste pour nous de l'auberge I Keu Ken : lama, vider et mouton). http://www.patagoniaikeuken.com.ar/ : à ne pas manquer!
Après avoir passé la journée à prendre du bon temps avec nos amis de l'auberge et admiré le bleu turquoise du lago Argentino depuis la baie vitrée, nous voilà maintenant dans le bus en plein centre de la Patagonie. Il est 23h, tout va bien, il ne reste plus que 20h de trajet sur la lune!!!

Pour décrire la Patagonie il n'y a pas de mots, il faut s'y rendre, c'est si particulier!

Galerie Photos

  • Photo 1, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 2, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 3, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 4, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 5, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 6, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 7, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 8, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 9, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 10, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 11, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 12, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 13, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 14, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 15, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 16, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 17, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 18, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 19, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 20, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 21, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 22, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 23, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 24, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 25, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 26, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 27, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 28, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 29, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 30, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 31, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 32, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 33, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 34, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 35, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 36, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 37, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 38, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 39, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 40, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 41, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 42, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 43, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 44, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 45, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 46, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 47, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 48, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 49, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 50, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 51, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 52, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 53, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 54, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 55, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 56, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 57, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 58, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 59, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 60, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 61, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 62, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 63, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 64, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 65, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 66, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 67, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 68, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 69, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 70, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 71, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 72, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine
  • Photo 73, Hélène & Nico en voyage - El Chalten, Argentine

Vos commentaires

Ajouter votre commentaire