09-02-2012 - Pai, ThailandePetit bilan sur les trois premiers mois en Asie

Plus de 3 mois déjà et comme une envie d'écrire un petit bilan, comme un passage au contrôle technique ; l'écrire en chanson aurait été sympa mais je n'ai pas l'âme d'un compositeur.

C'était et c'est encore un sacré pari, partir sans connaître, y vivre sans savoir, cela ressemble à une grande aventure pour nous, un bon gros défi.

Katmandou aura été un bon point de départ. Commencer par un tel dépaysement c'est s'assurer plus de facilités à encaisser pour la suite.
Après ces jolies vacances au Népal, Namasté le TDM peut commencer.
Dans le coin de nos têtes, de petites appréhensions que ce soit sur le plan santé, humain, financier ou matériel.
Quelques questions sur lesquelles nous étions dubitatifs (surtout avant l'arrivée au Cambodge) :
A chaque contact buccal avec l'eau, va t-on tomber malade ? Cela va t-il être barbant ?
Va t-on pouvoir manger des crudités ?
Il paraît qu'en Asie les moustiques sont sources de dingues et de Paludisme et nous avons choisi de ne pas prendre le traitement préventif, va t-on devoir être couvert tous les soirs et s'embaumer de 5/5 ? Une contrainte ?
N'a t-on pas des cultures trop différentes avec les asiatiques ? Comment vont se passer les relations pendant 5 mois ?
Notre budget est il suffisant ? Résistera t-il aux imprévus ? Va t-on pouvoir faire tout ce que l'on veut ? Nous permettra t-il de dormir dans des endroits propres ?
Mettre nos passeports et CB en sécurité, cela va-t-il être compliqué et stressant ?
A t-on rien oublié d'important dans nos bagages ? Porter 25 kg à chaque nouvelle destination sur de longs km cela va-t-il être galère ? Va t-on devoir se les coltiner toute la journée parfois ?
Devoir changer d’hôtel très souvent va t-il nous faire perdre du temps ?
Traverser les pays en bus, cela va t-il être épuisant ?
Internet, va t-on le trouver tout le temps ? Et va t-on prendre du plaisir à écrire sur le blog ?

Nous ne sommes pas stressés de nature mais nous aimons être un minimum organisé (plus ou moins).
Pour répondre de manière générale, sans conclure, nous nous sommes habitués au mode de vie très facilement et c'est avec plaisir qu'on se rend compte que nous avons oublié très rapidement ces quelques appréhensions même si nous restons bien sur vigilant et essayons de faire preuve de bon sens dans nos décisions.

Questions Santé :
En 3 mois, seulement une turista chacun (au Laos) due aux glaçons des shakes nous pensons (à savoir qu'une turista dure 3 jours environ et n'empêche pas forcément de continuer les visites, il faut juste être équipé, bref...). Notre hygiène alimentaire consiste à ne pas avaler d'eau du robinet et de choisir les légumes épluchés ou cuits. Cela ne nous empêche pas de prendre des douches normales, la tête sous la poire, et même de nous rincer les dents avec l'eau du robinet (à éviter tout de même). Nous mangeons des légumes, bizarrement la salade passe très bien, cependant pas de fruits, tomates ou concombres non épluchés même si parfois on dérape (sans bobos non plus, notre corps s'habitue) ; nous avons choisi de ne pas manger de viande rouge car elle ne parait pas très fraîche surtout sur les marchés exposée au soleil avec les mouches autour, et il paraît que les indigestions de viande ne pardonne pas. En rentrant dans les restaurants nous jetons un œil dans les cuisines tout de même et parfois nous renonçons car pas top du tout question propreté (sans être parano).

Concernant les moustiques, on s'attendait à bien pire même si dans certaines villes comme Siem Reap, Sihanoukville, Vientiane, Paksé ou Bangkok ils ne nous ont pas épargné. Ces dernières villes étant très peu contaminées par le Palu (la dingue arrivant par session) nous ne devrions pas être touchés, on verra bien... Cependant au Népal, Vietnam et dans de nombreuses villes, pas un moustique.
Nous mettons de la crème seulement à partir de 17h les soirs où il fait très chaud (20% DET) mais pour ma part je porte que des shorts et tongues (même en soirée), Hélène prend plus de précautions en mettant un pantalon plus souvent. Rien de pénible, il faut juste croiser les doigts pour qu'un moustique des villages, habillé de son costume arc en ciel ne soit pas venu nous rendre visite durant notre sommeil...
En gros : attention à tout ce qui est en contact avec l'eau non bouilli, aux moustiques et à la viande rouge (notre choix).

Questions rapport humains :
Nous en parlons beaucoup dans les articles, on ne va donc pas épiloguer. En générale, ils sont très agréables, souriants, simples, voire curieux. (meilleur « note » pour les Thaïlandais même si au Cambodge et Laos ils étaient bien cool) ; seul au Vietnam, le contact a été difficile, les rapports avec les touristes étaient en général moyen (on n'a fait que constater). De toute manière en Asie tu le sens rapidement si tu les déranges ou pas, on les laisse donc plutôt venir vers nous. Mais tout est normal, on comprend parfois que les touristes ne soient pas les bienvenus, certains abusent et d'autres fois on ne se croirait plus en Asie, je pense à Nha Trang en exemple, et puis n'oublions pas qu'on les a colonisé, et de quelle manière (particulièrement au Vietnam)!
En conclusion les relations humaines sont très bonnes entre asiatiques et touristes même si comme partout sur la planète le commerce, l'envie de toujours plus créent quelques tensions d'un côté ou de l'autre.

Questions Budget :
L'objectif de 40€ par jour pour deux sur les 3 premiers des 5 mois en Asie est réussi même si nous dépassons de quelques euros chaque mois.
Nous avions déterminé ce budget en fonction des guides et blogs consultés et afin de garder un maximum pour l’Amérique latine où le niveau de vie est a priori bien plus élevé (en Argentine, Chili et Costa Rica surtout).
Cependant le budget paraît serré à chaque passage de frontière où tout explose entre visas, transport, change de monnaie et hébergement mais on s'y retrouve rapidement.
En Moyenne nous dormons confortablement (des fois avec piscine) dans des guesthouses ou hôtels au prix moyen de 10€ par nuit (le plus cher au Vietnam et le moins en Thaïlande). Puis 12 à 15€ de nourriture par jour, à savoir qu'avec ceci nous mangeons tous les midi et soir au restau sans se priver.
Ce qui nous laisse une bonne marge pour transport et activités. On ne se prive donc que rarement, évidemment on aimerait pouvoir s'offrir de bonnes bouteilles de vin (au moins 10€), manger du fromage (au moins 6€), prendre l'avion au lieu des trajets en bus de 24h (quoiqu'on prend un vol interne lundi prochain), faire des treks de 3 jours ou apprendre à « conduire » un éléphant... mais je pense qu'on est conditionné et on sait ce à quoi nous pouvons prétendre, ainsi nous ne finissons jamais blasés.
Il faut juste faire les bons choix (super Hélène est la meilleure pour ça) et choisir les bons extras.
Budget OK et suffisant donc pour ceux qui voudrait s'aventurer.

Questions matériels et organisation :
Probablement le point qui a été le plus stressant (avant le départ) même si cela fait bien longtemps qu'on est réglé comme des pendules.
Nos passeports, CB et ordi restent toujours à l’hôtel donc sauf vol dans l’hôtel (très sécurisé) nous ne risquons rien. C'est bien le plus important !
Questions vêtements, on aurait pu partir sans rien et tout acheter sur place cela coûte bien moins cher, seulement on aime bien Quecha et notre gros sac (Quecha) super pratique et solide. Il ne manque rien, le couteau Suisse est très pratique, le chargeur universel n'a servi qu'une fois. Toutes les guesthouses ont des machines à laver (1€ par Kg), au Cambodge ils nous les lavaient même à la main.
Bon nos gros sacs sont un peu lourd, 25kg sur le dos quand on quitte l’hôtel ! Par contre on ne dépasse jamais 500m avec cette carapace sur le dos (record 2km), on sort de l’hôtel et les tuk tuk ou minibus nous prennent ou nous déposent où on veut. On réserve souvent un hôtel deux jours avant sur booking, hostelworld ou en envoyant un mail à un hôtel même si depuis un mois on se pointe directement sur place, et en général une petite chambre nous attend (au pire on va chez le voisin). Aucune perte de temps pour cela !
Pour les excursions on n'a pas franchi le bout de la rue que nous avons déjà les ¾ des réponses sur les activités du coin.
Et internet ? Même les hôtels bas de gamme ont le wifi, bon parfois l'accès est difficile.
Et le blog ? Une occupation passionnante qui nous sert de journal (surtout pour plus tard) et pour faire découvrir au mieux à ceux qui sont intéressés; un article c'est environ une heure en soirée après une bonne journée (à transférer les photos et à résumer) soit nous l'écrivons dans les transports ou dans bar, restau, hôtel...
Et les transports ? On pensait que ce serait plus difficile. Passer 5h dans le bus avec les locaux sur des routes entourées de paysages inconnus pour arriver à une prochaine étape ce n'est pas 5h d'autoroute... Et au delà de 7h de trajet nous voyageons de nuit, en général on dort bien dans les couchettes mis à part le train Thaïlandais...

Tout se passe au mieux, nous pensons être bien organisé, nous prenons notre temps, le stress ne fait plus parti de notre quotidien. Bon Hélène cherche toujours les meilleurs hôtels rapport qualité prix pour nos prochaines étapes (gain de temps et d'argent au final); heureusement qu'il y a l'organisation féminine, toujours plus rigoureuse!!!
Pour ceux qui voudraient s'aventurer en Asie du Sud-Est (et au Népal), il est très facile d'y voyager en toute sécurité et de s'y sentir bien. Nous avons donc adopté ce nouveau mode de vie, plutôt sympa !

Vos commentaires

Ajouter votre commentaire